24/01/2020
Top 100
Par Réponses
Par Visites
Sujets Sans Réponses
Demandes Sans Réponses
Nouveaux Uploads
Scans En Cours
Nouvelles Demandes
Autres Sujets Postés
Livres Format Epub
Epub GratuitLivres Epub
Login
Pseudo

Mot de passe



Pas encore membre ?
Cliquez ici pour vous inscrire.

Mot de passe oublié ?
Demandez-en un autre en cliquant ici.
Forums et RSS
Forum Flux
Les 100 derniers Sujets RSS
100 Derniers Ebooks Rss Upload
- Action
- Aventures Aventures
- Science Fiction
- Horreur - Suspense
- Policiers - Enquête
- Drame - Amour Gratuit
- Bandes Dessines Gratuit
- Internet - Marketing Rss Marketing
- Manuels Ebooks
- Histoires - Contes Gratuit
- Divers à Classer
- Humour - Comédie
- Société - Politique
- Sciences & Tech
- Economie
- Religion & Spiritualité
- En Anglais
- Romance
- Cuisine et Recettes
- Pc & Informatique
- Bit-Lit
- Fantasy
- Jeunesse
- Centralisations en Cours
- Centralisations Séries
- Ebooks Audio
- Espace NON Membres
Fans Club
Famille EBG
- Ebooks-gratuit.COM
- Ebooks-gratuits.NET
[Recherches de documents]
- EBG . im

Partenaires EBG
Publicité NON membres

Publicité Visiteurs


Navigation

Ebooks Gratuit > Ebooks de Jean-Louis Fournier màj 06/01

Recherches d'Ebooks
Voir le Sujet
Ebooks Gratuit :: Ebooks envoyés par les Membres :: Divers à Classer
Aller vers le forum :
 Imprimer le sujet

Naskou
#1 Imprimer le sujet
Publiéle 15/01/2017
Avatar du Membre

Administrateur


Groupes
Modérateur Multi Forums

----
Merci à Alex et à Michiyami pour ces ebooks

La Grammaire française et impertinente

www.images-booknode.com/book_cover/4/mod11/grammaire-francaise-et-impertinente-3958-121-198.jpg

Elle montre souvent le mauvais exemple, mais donne toujours la bonne règle ! Voici une grammaire impertinente qui réunit l'ensemble des règles à suivre pour dire et écrire correctement bêtises et grossièretés.
Les héros, une charcutière, un condamné à mort, un gangster, un commandant de bord aveugle, un bûcheron ivre, nous enseignent l'usage des prépositions et des conjonctions, et conjuguent avec aisance le subjonctif imparfait des verbes les plus délurés. Ancien écolier que les exemples puisés dans Anatole France ou Pierre Loti n'arrivaient pas à dérider, Jean-Louis Fournier a pensé aux nouveaux élèves. Un manuel que ces derniers auraient pu écrire pour rire si au moins ils avaient su la grammaire, et que devra posséder tout instituteur rêvant de voir une petite lueur s'allumer au fond du regard vide des cancres.


L'Arithmétique appliquée et impertinente

www.images-booknode.com/book_cover/6/mod11/arithmetique-appliquee-et-impertinente-6028-121-198.jpg

Des problèmes fantaisistes teintés d'humour noir : le poids du cerveau d'un imbécile, le volume du pape, l'envergure de la Joconde, la vitesse d'un hareng, la longueur maximale de Ravaillac... Les problèmes sont classés thématiquement (longueur, surface, volume...), avec pour chacun d'eux une méthode de raisonnement. Les solutions sont regroupées en fin chaque thème.

Le Curriculum vitæ de Dieu

www.images-booknode.com/book_cover/4226/mod11/le-cv-de-dieu-4226172-121-198.jpg

Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l'homme était fini. Dieu pensa qu'il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie. Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le coeur n'y était plus. Il n'avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu. Il lui fallait d'urgence de l'activité, de nouveaux projets, de gros chantiers. Il décida alors de chercher du travail, et, comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae...

Il a jamais tué personne mon papa

www.images-booknode.com/book_cover/4/mod11/il-a-jamais-tue-personne,-mon-papa-3955-121-198.jpg

Médecin des pauvres, victime de sa générosité comme de ses habitudes d'intempérance, le père de Jean-Louis a laissé à son fils un souvenir inoubliable. Il en trace ici le bouleversant portrait.

J'irai pas en enfer

www.images-booknode.com/book_cover/23/mod11/j-irai-pas-en-enfer-22764-121-198.jpg

Il a mis la Sainte Vierge dans les w.-c. de l'institution Saint-Joseph. Il regarde les dames toutes nues dans les livres.
Et, surtout, il a fait à Dieu une promesse qu'il va certainement ne pas tenir.
Le petit Jean-Louis a toutes les bonnes raisons pour aller cuire dans les marmites de l'enfer. Pourtant, quelquefois, il va au ciel. Quand Alfred Cortot lui joue Chopin, quand Luis Mariano lui chante La Belle de Cadix...
Après ses démêlés avec un père alcoolique (Il a jamais tué personne, mon papa), ses démêlés avec le Père éternel.

Le Petit Meaulnes

www.images-booknode.com/book_cover/23/mod11/le-petit-meaulnes-22589-121-198.jpg

" Comme je m'appelle Fournier, on me demande quelquefois si ce n'est pas moi qui ai écrit Le Grand Meaulnes. Je suis bien obligé de répondre non, et chaque fois je sens que je déçois. Pour cette raison j'ai décidé d'écrire Le Petit Meaulnes. Maintenant, je peux répondre : " Je n'ai peut-être pas écrit Le Grand Meaulnes, mais j'ai écrit Le Petit Meaulnes. " Quand on lit le titre : Petit Meaulnes, on croit d'abord à une énorme faute d'impression, un lapsus d'imprimeur ou, pire, un jeu de mots provocateur destiné à faire rire. Ce n'est pas le cas. Le Petit Meaulnes existe, je l'ai rencontré. La première fois c'était à la page 11 du Grand Meaulnes en édition de poche. Il y fait un passage éclair. On a tout juste le temps d'apprendre qu'il s'appelle Antoine, qu'il est le cadet du Grand Meaulnes et qu'il est mort jeune. La seconde fois c'était beaucoup plus tard, après sa mort, dans les souvenirs qu'il a laissés. "

Satané Dieu !

www.images-booknode.com/book_cover/4/mod11/satane-dieu---3959-121-198.jpg

Quand Dieu eut fini le monde, il se recula pour l'observer. Et il dit : " Cela est bon. Peut-être trop bon pour eux... " Dieu loge maintenant avec saint Pierre au dernier étage d'une grande tour. Dieu s'ennuie. Les hommes s'amusent. Dieu est jaloux. " Vous avez réussi le paradis, il n'y a pas de raison que vous loupiez l'enfer ", lui dit saint Pierre. Encouragé, Dieu invente dans la foulée : la famine qui décime, la culpabilité pour tout gâter, la rentabilité pour tout gâcher, TF1, la surpopulation jusqu'à saturation, les guerres de religion comme punition, après Mozart, Jean-Michel Jarre, et, pour se marrer pendant les fêtes de fin d'année, un bon raz de marée... Un essai de théologie légère, qui ose enfin regarder Dieu dans les yeux.

Mon dernier cheveu noir

www.images-booknode.com/book_cover/121/mod11/mon-dernier-cheveu-noir---avec-quelques-conseils-aux-anciens-jeunes-120592-121-198.jpg

Souffler ses soixante bougies n'est pas une partie de plaisir, mais, l'humour à haute dose et la dérision peuvent sauver du caractère inconfortable et inéluctable du temps qui passe. Chapitres courts entrecoupés d'hilarantes réflexions font de ce livre rafraîchissant, tonique et gentiment féroce, une délicieuse lecture qui met en joie. On se sent léger comme un papillon.

Où on va, papa ?

www.images-booknode.com/book_cover/72/mod11/ou-on-va,-papa--72345-121-198.jpg

Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J'avais honte ? Peur qu'on me plaigne ? Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c'était pour échapper à la question terrible : « Qu'est-ce qu'ils font ? » Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n'ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange. Quand on parle des enfants handicapés, on prend un air de circonstance, comme quand on parle d'une catastrophe. Pour une fois, je voudrais essayer de parler d'eux avec le sourire. Ils m'ont fait rire avec leurs bêtises, et pas toujours involontairement. Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu'ils feraient plus tard, on a su rapidement que ce serait : rien. Et surtout, pendant de nombreuses années, j'ai bénéficié d'une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j'ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.

Poète et paysan

www.images-booknode.com/book_cover/462/mod11/poete-et-paysan-462202-121-198.jpg

Ça a commencé comme une plaisanterie. On a beaucoup ri, on s'est embrassés, on s'est caressés, c'était doux, c'était chaud, j'étais bien, je n'avais jamais été aussi bien de ma vie. Je ne suis redescendu du ciel que le lendemain matin, par l'escalier, titubant de bonheur. Naïf, je pensais que, désormais, j'allais être heureux toujours. Avant d'avoir repris mes esprits, j'avais décidé de reprendre la ferme de son père. Quand on est amoureux, on devient un peu fou, et comme je l'étais déjà un peu avant, j'étais capable de tout. Son père aurait été poissonnier, je reprenais la poissonnerie.

Veuf

www.images-booknode.com/book_cover/260/mod11/veuf-259643-121-198.jpg

Sylvie est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant.
Elle ne voulait pas déranger, elle m'a dérangé au-delà de tout.
Cette année, l'hiver a commencé plut tôt, le 12 novembre. Je crois qu'il va durer très longtemps et être particulièrement rigoureux.
Sylvie m'a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d'un oiseau qui traversait la rivière. On n'était pas d'accord, je lui ai dit tu ne peux pas le voir, tu n'as pas tes lunettes, elle ne voulait pas les mettre par coquetterie, elle m'a répondu, je vois très bien de loin, et elle s'est tue, définitivement. Les pompiers sont arrivés, ils n'ont pas réussi à ranimer le feu, elle s'était éteinte.
Elle n'aimait pas parler d'elle, encore moins qu'on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu'elle est partie.

La Servante du Seigneur

www.images-booknode.com/book_cover/492/mod11/la-servante-du-seigneur-491743-121-198.jpg

Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle…
Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même.
Elle veut être sainte.
Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.


Trop (les images sont manquantes)

www.images-booknode.com/book_cover/683/mod11/trop-682886-121-198.jpg

Les murs de la salle d’exposition sont couverts de tableaux, ils sont tous tellement beaux qu’on ne sait plus où donner de la tête, devant lequel s’attarder. Alors, on ne s’attarde pas.
Dans la pénombre, au fond d’une salle, est accroché un seul petit tableau, l’assistance est silencieuse, recueillie. Il s’agit d’un dessin de Raphaël, une vierge belle à se damner. Je m’arrête devant la devanture d’un kiosquier. Les étagères ploient sous le poids des journaux, des revues, souvent jamais lues. Le marchand de journaux est débordé, il n’a plus de place.
Je viens d’acheter un nouveau poste, il me garantit 1350 stations. Je ne peux plus entendre ma radio préférée, il y a trop de stations, elles se brouillent.
Sur l’appareil qu’on m’a offert, je peux stocker plus de 1000 chansons.
Mon nouveau téléviseur me promet 500 chaînes.
Je suis arrêté dans un embouteillage depuis plus d’une heure, il y a trop de voitures.
J’ai voulu acheter les sonates pour piano de Mozart, il y a 50 interprétations. Comment choisir ?
Au supermarché, j’ai compté 40 marques de gâteaux secs. Je n’en ai pas acheté.

Le prince a 400 femmes dans son harem, il a l’embarras du choix. Chaque soir, il hésite, se morfond. Quand il choisit une brune, il pense aux blondes, quand il choisit une blonde, il pense aux brunes.
J’ai le syndrome du harem. J’ai le choix, j’ai surtout l’embarras du choix.
J’imagine une forêt hirsute, les arbres sont côte à côte, trop serrés, ils s’étouffent, la forêt va bientôt mourir.
On va couper quelques arbres pour mon nouveau livre.
Il sort une centaine de livres par jour, je pense à mon petit livre. Au bout d’une semaine, il va disparaître, écrasé par 600 livres.

Mon prochain livre, je vais l’appeler TROP.

Ma mère du Nord

www.images-booknode.com/book_cover/866/mod11/ma-mere-du-nord-865927-121-198.jpg

« Petit, chaque fois que j’écrivais quelque chose ou faisais un dessin, j’avais besoin de le montrer à ma mère pour savoir si c’était bien.
Qu’est-ce qu’elle penserait aujourd’hui de ce que je suis en train d’écrire sur elle ?
Je suis inquiet. Elle doit en avoir assez qu’on parle de son mari alcoolique. Ne pas avoir envie qu’on parle d’elle, la discrète, la réservée, de ses maladies imaginaires, de sa tristesse.
Va-t-elle savoir lire entre les lignes, comprendre que ce livre est une déclaration d’amour ? Que j’essaie de me rattraper, moi qui ne lui ai jamais dit que je l’aimais, sauf dans les compliments de la fête des Mères dictés par la maîtresse.
Ce livre, je l’ai écrit pour la faire revivre.
Parce qu’elle me manque. »

Bonheur à gogos !

www.images-booknode.com/book_cover/869/mod11/bonheur-a-gogo-869477-121-198.jpg

« Quand on promet le bonheur, vous connaissez quelqu’un qui va refuser ? » Les livres sur le bonheur se vendent comme des petits pains, aujourd’hui il faut « se développer personnellement » et courir après le bonheur si on ne veut pas avoir raté sa vie. Jean-Louis Fournier, pourtant « bien placé pour savoir qu’on n’est pas sur terre pour être heureux », décide néanmoins de tester la montagne de « petits secrets » mis à notre disposition : le développement personnel, la méditation, la rigolothérapie, la croisière du bien-être, la résidence Paradis, les huiles essentielles, la pierre de rhodonite… Mais « c’est trop dur ». Il n’arrive pas à « se forcer ». Alors, il dénonce l’arnaque, l’injonction absurde. Après tout, il n’y a pas de honte à être malheureux ? Et s’il manquait quelque chose aux gens trop heureux, ceux qui « sont passés entre les gouttes et sont restés secs » ? Surtout, que cela fait du bien d’en rire ! Jean-Louis Fournier nous offre avec ce livre à l'humour aussi corrosif que tendre le meilleur des remontants. Un livre salutaire sur le marché du livre du bonheur.

Mon autopsie

www.images-booknode.com/book_cover/939/mon-autopsie-939074-264-432.jpg

L'écrivain analyse sa personnalité, ses réflexions et sa vie. Il s'amuse de ses petits travers d'humain et propose de se réconcilier avec ces derniers, en les associant à un trait positif de son caractère, ainsi son orgueil et son humilité, son indifférence et sa sensibilité, sa poésie et sa cruauté.

https://mon-parta.../accRbcli/

https://mon-parta.../W5BHdmev/







Télécharger GRATUITEMENT TOUS LES FORMATS

Ebooks de Jean-Louis Fournier màj 06/01 Ebooks de Jean-Louis Fournier màj 06/01 Ebooks de Jean-Louis Fournier màj 06/01


Partager Ebooks de Jean-Louis Fournier màj 06/01 sur :
Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager

Sujets recommandées sur ce thème :
Ebooks de John D. Macdonald
Ebooks de Roger Faller - Espionnage
Si loin de moi - Jean de Sécary
L'Ouragan - Jean de Sécary
Echec au roi - Jean Valbert


Liens Sponsorisés

Edité par Naskou le 06/02/2018
 
Lamj
#2 Imprimer le sujet
Publiéle 06/02/2018
Avatar du Membre

Expert +1



Merci beaucoup !!! Smile
 
Aller vers le forum :

Activité récente
Activité récente
Nouveaux Uploads
Nouvraux
Centralisations Séries
Centralisations series
Autres Sujets
autres sujets
En Cours de Scan
Nouveaux Uploads
Recherches Titres
recherches Titres
Ajouter des Ebooks
Ajouter un Ebooks
Demandes d'Ebooks
Prochainement
Sujets Actifs par Réponses
Sujets Actifs
Top Visites
Sujets Actifs
Bonnes Affaires
Gratuits
Sponsors EBG

Encore de la Pub


Ads


Page réalisée en 0.16 secondes 343,294,553 visites uniques
Liens Amis