10/12/2019
Top 100
Par Réponses
Par Visites
Sujets Sans Réponses
Demandes Sans Réponses
Nouveaux Uploads
Scans En Cours
Nouvelles Demandes
Autres Sujets Postés
Livres Format Epub
Epub GratuitLivres Epub
Login
Pseudo

Mot de passe



Pas encore membre ?
Cliquez ici pour vous inscrire.

Mot de passe oublié ?
Demandez-en un autre en cliquant ici.
Forums et RSS
Forum Flux
Les 100 derniers Sujets RSS
100 Derniers Ebooks Rss Upload
- Action
- Aventures Aventures
- Science Fiction
- Horreur - Suspense
- Policiers - Enquête
- Drame - Amour Gratuit
- Bandes Dessines Gratuit
- Internet - Marketing Rss Marketing
- Manuels Ebooks
- Histoires - Contes Gratuit
- Divers à Classer
- Humour - Comédie
- Société - Politique
- Sciences & Tech
- Economie
- Religion & Spiritualité
- En Anglais
- Romance
- Cuisine et Recettes
- Pc & Informatique
- Bit-Lit
- Fantasy
- Jeunesse
- Centralisations en Cours
- Centralisations Séries
- Ebooks Audio
- Espace NON Membres
Fans Club
Famille EBG
- Ebooks-gratuit.COM
- Ebooks-gratuits.NET
[Recherches de documents]
- EBG . im

Partenaires EBG
Publicité NON membres

Publicité Visiteurs


Navigation

Ebooks Gratuit > Ebooks de Marie Chaix

Recherches d'Ebooks
Voir le Sujet
Ebooks Gratuit :: Ebooks envoyés par les Membres :: Divers à Classer
Aller vers le forum :
 Imprimer le sujet

Sormioune
#1 Imprimer le sujet
Publiéle 13/09/2019
Avatar du Membre

Expert



----
Kikou,

Mille mercis à Marie, Alex et Naskou Smile


LES LAURIERS DU LAC DE CONSTANCE


1 - CHRONIQUE D’UNE COLLABORATION

images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51YUDraBWKL._SX301_BO1,204,203,200_.jpg


Paris, août 1944, les soldats de Leclerc arrivent... La petite Marie ne sait pas encore que cette joie d'un peuple libéré signifie pour elle et les siens le commencement de la nuit. A peine a-t-elle connaissance de l'absence de son père que la politique a toujours éloigné de sa famille.
Plus tard, elle découvrira le destin tragique de ce père.
Albert B., un brillant ingénieur, aveuglé par son anti-communisme viscéral, a rejoint, dès les grèves de 1936, Jacques Doriot et son PPF, le grand parti fasciste.
Pris en 1940 dans un terrible engrenage, il s'engagera très loin dans la collaboration avec les Allemands pour échouer en 1944 sur une île du lac de Constance, où les derniers PPF s'enivrent tandis qu'autour d'eux le Reich s'écroule.
En 1946, au parloir de Fresnes, Marie, conduite par sa mère, embrasse un homme dont le visage lui est inconnu... La presse entière réclame la mort d'Albert B.

2 - LES SILENCES OU LA VIE D’UNE FEMME

pmcdn.priceminister.com/photo/1274214422.jpg


Une femme s'endort. Elle va peut-être mourir, prisonnière de ce sommeil incompréhensible qu'est le coma. La narratrice, devenue l'ombre, "la suivante" de la dormeuse, va l'accompagner tout au long d'une agonie de six semaines ; elle sera le témoin de cette mort lente, imposée par les progrès de la médecine et l'engrenage monstrueux de l'hôpital.
Durant ce dernier voyage à travers les brumes, la narratrice va tenter de retrouver la vivante femme d'autrefois : la jeune fille des années 20, la folle amoureuse, l'épouse romantique, la musicienne qui sacrifia ses rêves à la réalité d'un seul homme et vécut, incomprise, sa vie en somnambule. Cette femme fut aussi sa mère, dont elle a surtout connu la maladie et une vieillesse prématurée.
En se substituant à la mémoire de la mourante, en recollant les bribes de souvenirs comme les pièces d'un puzzle, la narratrice restitue le portrait d'une femme qu'elle aima passionnément, silhouette qui s'estompe, fragile comme dans les rêves, figée dans ce "musée des poussières" auquel ressemble toute vie qui s'achève.
De rêveries en souvenirs, de cauchemars vécus en descriptions cruelles d'une "réalité banale", qui est celle de la vieillesse et de la mort, le récit se déroule comme une incantation bouleversante où, à travers le destin d'une femme, le lecteur entendra la musique secrète, éternelle de la femme.

3 - L’ÂGE DU TENDRE

pmcdn.priceminister.com/photo/895043577.jpg


L'âge du tendre est jalonné d'épreuves initiatiques, autant d'étapes à franchir pour conjuguer le verbe aimer : l'oeil du voyeur entre les feuilles, les orgues de la communion solennelle, les seins qui pointent, les trois gouttes de sang-géranium, les cris du père et ses larmes, une nuit ; le premier homme, mais aussi Noémi, "les femmes en noir ", les chagrins d'amour. L'âge du tendre m'a fait traverser les terres féminines et les terres masculines. J'ai appris qu'elles n'étaient pas ennemies. " Amo, amas, maman, namour, mourir, la ritournelle est toujours la même. "

4 - JULIETTE CHEMIN DES CERISIERS

www.bibliopoche.com/thumb/Juliette_chemin_des_Cerisiers_de_Marie_Chaix/200/0007755.jpg


1937, chemin des Cerisiers, Tassin la Demi-Lune.
Une jeune femme blonde sonne à la grille d’une maison bourgeoise, chez les B., en quête d’une place.
Cette famille va devenir la sienne et, trente-cinq ans durant, elle en épousera la destinée, partageant le meilleur et le pire, les naissances et les morts, la honte de l’après-guerre, les retombées de la collaboration et de la prison.
Famille ordinaire emportée dans le tourbillon des événements.
Le malheur, c’est comme les maladies, Juliette s’en occupe.
Elle suit.
Bien plus qu’une servante au grand cœur : nourrice, mère et amie, gouvernail et maître à bord, voilà Juliette.
Regard aigu et parole vive, Julie Perrin dite Juliette fait partie de ces êtres qui vous remettent le cœur à l’endroit quand la vie va de travers.
Sa vie, elle l’a aimée comme elle aima l’école, les champs et les saisons : avec bonheur et sans rancune.

LE SALON DES ANGES

pmcdn.priceminister.com/photo/31555330.jpg


«Je l’ai aimé, tu l’as aimé, conjuguons, nous pouvons aussi nous aimer, y avait-il pensé?»
A Venise, l’amour est un jeu à trois qui se joue derrière les volets clos du palais Zanigo. Deux femmes parlent d’un homme que toutes deux ont passionnément aimé. Est-il mort? A-t-il simplement, une fois de plus, changé d’exil? Fallait-il croire au Palais blanc de Leningrad? Gabrielle et Leonora se regardent et, peu à peu, tous les lointains, tous les ailleurs, tous les « avant » se troublent.
A l’ombre des anges et des ors vieillis, jalousement veillée par un nain bossu et une duègne sérieuse, une histoire inattendue va s’écrire d’elle-même… Elle aurait pu s’appeler «la donna è mobile». Des trois joueurs, un homme et deux femmes, l’un doit perdre et perdra tout.
«Oublions les vieilles histoires auxquelles nous tenions tant. Je veux dormir dans tes cheveux, je n’ai plus peur. Ce matin, mon amour, je n’aime que toi. Un jour, ce qui arrive est plus fort que ce qui était arrivé, il y a si longtemps, t’en souviens-tu seulement?»

UN 21 AVRIL A NEW YORK

images2.medimops.eu/product/232e92/M02020091259-large.jpg


Commencé un jour de printemps 1980 à New York, comme un jeu, alors inspiré par la lecture du Poids du monde de Peter Handke. poursuivi par pure curiosité, par désir de voir ce que chaque jour allait glaner d’images et de mots, interrompu un soir d’avril 1982 après la mort d’un ami cher, ce journal parle d’une femme que sa vie promène de New York à Paris, du Vermont à Venise. Il dit l’amour, les joies, les peurs, la traversée des jours et des saisons.
Herbier des villes, herbier des champs, « Impressions ressenties à mi-chemin de l’âme et du corps », Reflets fragiles pris au filet de la mémoire d’une «ramasseuse» de souvenirs.

BARBARA (Bibliographie)

images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41Lxzv39D8L._SX328_BO1,204,203,200_.jpg


Barbara : une voix, un piano, une silhouette, des légendes, une histoire d'amour entre une grande artiste et son public... " Je ne suis qu'une femme qui chante ", répétait-elle depuis les années soixante quand le succès enfin la distingua. " Dis, quand reviendras-tu ? ", " Nantes ", " Göttingen ", " L'Aigle noir ", inoubliables ritournelles, continuent de nous accompagner.Une femme qui chanta sa vie, ses drames et ses joies, où chacun se retrouvait avec passion, femme de lumière et d'ombre, de violence et de douceur, femme de cœur et de révolte. Toujours présente dans notre mémoire, sa parole demeure vivante et bouleversante, dix ans après sa disparition à l'âge de soixante-sept ans.

LE FILS DE MARTHE

pmcdn.priceminister.com/photo/901888942.jpg


La quarantaine, divorcée, Marthe a réussi sa carrière de médecin.
Elle n’a qu’un homme dans sa vie : son fils unique, Jean, qu’elle a élevé seule, à qui elle a tout donné, en sachant sauvegarder la liberté de chacun.
Le drame éclate quand Jean se tue dans un accident. Pour Marthe, le monde s’effondre, et l’amour, la joie, n’ont plus le droit d’exister. Repliée dans son chagrin, indifférente aux autres, hostile aux consolations de ses proches comme aux sollicitations de ses malades, Marthe effectuera ce long voyage du deuil au bord du gouffre jusqu’au moment où, parvenue au bout d’elle-même, elle pourra à nouveau goûter « les sons et les couleurs » de la vie.
Avec pour toile de fond Grenoble et ses montagnes, ce roman de Marie Chaix, l’auteur, entre autres, de Les Lauriers du lac de Constance, Juliette, chemin des Cerisiers, nous frappe par sa vérité, son refus de toute sensiblerie. Il s’en détache un portrait de femme volontaire, vulnérable et passionnée.

L’ETE DU SUREAU

images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41MhQTTok3L._SX301_BO1,204,203,200_.jpg


" C'est tout de même bizarre. Ma fille quitte son mari et c'est moi qui me sens abandonnée, avec l'impression de l'avoir perdu. Leur séparation me déchire le cœur. Que m'arrive-t-il ? Pourquoi leur histoire deviendrait-elle mienne aujourd'hui ? Et ces larmes pour saluer leur rupture, d'où viennent-elles ? De quelle profondeur de puits où dorment les vieux chagrins d'amour ? De quoi ai-je si peur, depuis si longtemps que l'écriture me fuit ou que je lui tourne le dos ? " Marie Chaix renonçait successivement à tous ses projets, tout en souffrant de cette crise prolongée. Soudain, la rupture dans la vie de sa fille aînée la ramène à l'écriture en la renvoyant à d'autres séparations : son divorce d'avec le père de ses deux filles ou la disparition précoce de ses deux frères. Elle remonte, plus haut encore dans le temps, à ses parents, séparés par huit années de prison à la suite de la condamnation du père collaborateur, auquel elle a consacré Les Lauriers du lac de Constance. Avec une sincérité sans concession Marie Chaix fait le bilan de sa vie de femme et d'écrivain. Le passé de trois générations resurgit dans une mémoire où l'émotion demeure toujours à vif.






Bonne lecture Smile






Télécharger GRATUITEMENT TOUS LES FORMATS

Ebooks de Marie Chaix Ebooks de Marie Chaix Ebooks de Marie Chaix


Partager Ebooks de Marie Chaix sur :
Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager Partager

Sujets recommandées sur ce thème :
Ebooks de John D. Macdonald
Ebooks de Roger Faller - Espionnage
Le cycle de Torrents de Marie-Anne Desmarest
Marie-Claude Monchaux - 3 romans historiques pour enfants
Marie-Colombe - Denyse Mai


Liens Sponsorisés
 
Aller vers le forum :

Activité récente
Activité récente
Nouveaux Uploads
Nouvraux
Centralisations Séries
Centralisations series
Autres Sujets
autres sujets
En Cours de Scan
Nouveaux Uploads
Recherches Titres
recherches Titres
Ajouter des Ebooks
Ajouter un Ebooks
Demandes d'Ebooks
Prochainement
Sujets Actifs par Réponses
Sujets Actifs
Top Visites
Sujets Actifs
Bonnes Affaires
Gratuits
Sponsors EBG

Encore de la Pub


Ads


Page réalisée en 0.02 secondes 337,355,864 visites uniques
Liens Amis